Сomment rédiger l'état de l'art d'un mémoire ?

La rédaction d’un mémoire de licence ou de master nécessite des recherches approfondies sur le sujet étudié. C’est pour cette raison que les étudiants sont généralement appelés à consulter des ouvrages et articles scientifiques qui parlent plus ou moins de leur thème : on appelle cela l’état de l’art. En effet, faire l’état de l’art dans un mémoire revient à se documenter au maximum possible afin de faire le point sur les connaissances existantes autour du sujet.

Confiez la rédaction de vos contenus à des professionnels

Rédaction de mémoires

Rédaction de thèses

Rédaction de rapports

Correction de textes

Rédaction de dissertations

+ 150 rédacteurs correcteurs disponibles
'

Généralités sur l’état de l’art

L’état de l’art est une partie cruciale dans tout mémoire. Il s’agit en fait d’un panorama de connaissances autour d’un sujet donné. C’est la partie du mémoire réservé à l’aspect théorique dans laquelle l’étudiant présente des théories et concepts autour du thème d’étude. Encore connu sous le nom de revue de littérature dans les domaines scientifiques, l’état de l’art est incontournable dans la réalisation du projet. En anglais, on parle de « state of the art ».

Sa réalisation requiert une recherche minutieuse et bien approfondie. Il ne s’agit pas de travailler sur tous les ouvrages de votre domaine d’études, non ! Au contraire, il est question d’identifier les documents pertinents qui traitent de manière directe ou indirecte de la problématique abordée dans le travail. En d’autres termes, pour réaliser un bon état de l’art, il est important de bien libeller le sujet, et ensuite de trouver une problématique pertinente et digne d’intérêt.

Plusieurs types de documents peuvent être utilisés pour enrichir cette partie. Toutefois, nous vous recommandons de bien faire le tri et de sélectionner uniquement des sources fiables. Entre autres, vous pouvez travailler avec des livres, des articles scientifiques et même d’anciens travaux en rapport avec votre thème.

Où placer l’état de l’art dans un mémoire ?

En général, la structure de rédaction du mémoire diffère légèrement en fonction des établissements universitaires. De ce fait, nous vous encourageons à vous rapprocher de l’administration, dans le but d’obtenir le canevas de rédaction en vigueur dans votre faculté. Surtout, assurez-vous de respecter cette structure à tous les niveaux.

Notons néanmoins que cette partie se situe généralement au début du mémoire, juste après l’introduction. N’oubliez pas qu’il s’agit d’une étape préparatoire à l’étude, et donc il est nécessaire de bien la présenter avant d’entrer dans le vif du sujet.

Quelle est la taille de l’état de l’art ?

Tout comme le positionnement de l’état de l’art dans la structure du mémoire, la taille de cette partie doit en principe être définie par les responsables administratifs de l’établissement. En général, le volume de cette partie dépend du volume global du travail.

Certains sont rédigés sur 60 pages, d’autres sur 80 pages et plus. Prenez donc la peine de bien vous renseigner. Mais compte tenu de son importance dans le document, cette partie occupe généralement entre 5 et 10 pages.

Importance et enjeux de l’état de l’art dans un mémoire

L’état de l’art fait partie intégrante du mémoire à plus d’un titre. Sa réussite est primordiale pour la suite du travail. Entre autres, réussir cette partie est importante parce qu’elle permet de :

  • Situer le sujet dans son contexte : L’état de l’art permet de comprendre dans quel cadre s’effectue la recherche. Cela permet notamment au lecteur de comprendre les enjeux de l’étude.
  • Identifier les lacunes de la littérature existante : L’étude des ouvrages déjà réalisés permet d’identifier les limites ou encore les axes qui ont peu ou pas été étudiés.
  • Développer une argumentation solide : En s’inspirant des recherches menées par les prédécesseurs, il est plus facile de développer des arguments convaincants, notamment dans la partie empirique du mémoire.

  • Éviter le plagiat : En citant de manière correcte les différentes sources utilisées dans le cadre de votre étude, vous vous mettez à l’abri d’une accusation de plagiat.

Comme vous pouvez le constater, réaliser un état de l’art scientifique est extrêmement important pour tout travail de recherche. Alors, prenez cette partie au sérieux !

État de l’art du mémoire : comment le rédiger ?

Une fois que vous avez compris l’importance de l’état de l’art dans un mémoire, il est nécessaire de bien l’organiser. Une rédaction complète de la revue de littérature passe par 4 étapes importantes.

Étape 1 : Définition des mots clé et formulation de la problématique

Après avoir choisi le sujet de mémoire, il faut le reformuler et ensuite d’identifier et de définir les principaux mots clés. En effet, cela permettra de comprendre exactement dans quelle sphère du domaine d’étude vous vous trouvez.

Une fois les mots clés définis, la prochaine étape consiste à formuler la problématique. Pour cela, vous devrez identifier le problème central que pose le sujet. La problématique part d’une question de départ qui permet ensuite de délimiter le sujet sous un angle particulier. Il est très important de la formuler dès le départ, car cela vous donnera une idée des thématiques sur lesquelles devra se faire la recherche bibliographique.

Étape 2 : Recherche bibliographique

Il s’agit de l’étape au cours de laquelle s’effectue la recherche de documents à exploiter dans l’état de l’art. Étant donné que la problématique du mémoire a déjà bien été libellée, nous vous recommandons de faire des recherches en partant du cœur de l’étude. Il s’agit concrètement de faire des recherches bibliographiques en considérant les termes clés liés à l’étude.

Pour cela, il existe plusieurs solutions, dont l’une des plus efficaces est Google Scholar. C’est un moteur de recherche Google dédié spécifiquement à l’éducation. En y entrant les mots clés, il vous proposera de nombreux documents. Lisez bien les titres des livres et articles qui vous sont proposés, afin d’identifier ceux qui cadrent le plus avec votre étude. En cas de doute, consultez la table des matières. Il est indispensable de faire une recherche minutieuse, afin de ne sélectionner que des ouvrages pertinents.

En dehors de ces documents numériques, vous pouvez consulter des livres physiques, des anciens travaux ayant un lien direct ou indirect avec votre sujet. Pour un mémoire, il est recommandé de travailler avec au minimum dix ouvrages.

Étape 3 : Synthèse et critique

Après avoir identifié et sélectionné les ouvrages pertinents pour votre étude, il faut faire une synthèse et une analyse critique. Gardez à l’esprit que la revue de littérature n’est pas un listing des documents exploités dans le cadre du mémoire. Au contraire, il s’agit de faire une présentation organisée des documents utilisés. Et pour cela, il existe trois approches : une approche thématique, une approche méthodologique et une approche chronologique.

Approche thématique

Pour ce qui est de l’approche thématique, il s’agit de présenter les grands thèmes qui ressortent de votre analyse bibliographique. Certainement, la problématique formulée à l’entame a fait intervenir deux ou trois thèmes différents en rapport avec le sujet. Il s’agit donc de présenter chaque thématique en allant du général au particulier. En présentant ces différentes thématiques, il est important de faire ressortir clairement les points de convergence et de divergence entre les ouvrages étudiés.

Approche méthodologique

Outre la méthode thématique, il est également possible de faire une synthèse bibliographique en présentant les principaux courants de pensée en relation avec le sujet principal. Quelles sont les méthodes utilisées par ces courants de pensée ? Comment appréhendent-ils le problème étudié ? Ici, l’état de l’art devra présenter les forces, les faiblesses et les limites de chaque courant de pensée. Si vous optez pour cette approche, il est primordial de maîtriser les différents courants.

Approche chronologique

La dernière approche et pas des moindres consiste à faire une présentation chronologique. Cela consiste à présenter les théories, les concepts des plus anciens aux plus récents. Cette approche permet de comprendre comment une notion ou un phénomène a évolué au fil des années.

Après avoir terminé cette synthèse bibliographique, il est nécessaire de faire une petite analyse critique et de dire en quoi les méthodes et documentations disponibles ne permettent pas de répondre à votre problématique. Cela permettra donc d’ouvrir la voie à la partie empirique du mémoire.

Étape 4 : Conclusion

L’état de l’art se termine par une conclusion dans laquelle il faut résumer brièvement les grandes lignes qui ont été abordées. Si vous avez opté pour une présentation thématique, méthodologique ou chronologique, essayez de le faire ressortir en concluant la revue de littérature. Mais le plus important, c’est de montrer que l’état de l’art ne permet pas véritablement de répondre à la problématique posée. En le faisant, vous démontrez la pertinence de l’étude de terrain que vous allez mener.

Modèle de l’état de l’art pour le mémoire ou le rapport de stage

Comme nous venons de le voir, l’état de l’art d’un mémoire Recherche et Développement (R&D) suit une structure et un plan bien précis. Nous vous recommandons donc de bien le respecter. Veuillez vous assurer de recevoir les consignes de votre établissement et plus spécifiquement de votre faculté.

Il en est de même pour un rapport de stage ou encore pour une thèse de doctorat. Ci-dessous, vous trouverez un schéma présentant le modèle que devrait avoir une bonne revue de littérature.

Modèle de l'état de l'art pour le mémoire

Conseils utiles

L’état de l’art est une partie essentielle dans tout mémoire. Il est primordial de bien documenter votre projet afin de montrer aux membres du jury que vous avez une bonne maîtrise du sujet traité. Ainsi, si vous ne savez pas comment faire l’état de l’art d’une thèse ou d’un travail de fin d’études, voici quelques conseils pratiques :

Bien choisir le sujet de mémoire

La revue de littérature est étroitement liée au thème du mémoire. De ce fait, nous vous recommandons de travailler sur un sujet pertinent et d’actualité. Par ailleurs, il est important de considérer la disponibilité des ressources documentaires lors du choix du sujet. Certains thèmes sont très peu développés ou alors ont une documentation scientifique peu fournie. Considérez ces paramètres au moment de choisir votre thème.

Définir des objectifs de recherche clairs

Que voulez-vous démontrer à travers votre étude, quels objectifs souhaitez-vous atteindre ? Telles sont des questions auxquelles vous devrez répondre avant de commencer la rédaction effective de l’état de l’art. Cela vous permettra de facilement identifier les ouvrages et les auteurs à même de vous aider.

Sélectionner les sources bibliographiques avec rigueur

Sur Internet, on retrouve de nombreuses sources bibliographiques. Malheureusement, toutes ne sont pas fiables, et quand bien-même elles le sont, il s’agit parfois des données obsolètes. Ainsi, vous devrez vous assurer de la fiabilité de vos sources, mais aussi vous devrez vérifier si elles sont récentes et actualisées.

Bien organiser la structure

Après avoir exploité les différents documents, faites une bonne synthèse et structurez cette partie de manière à bien présenter son contenu. Il existe une approche thématique, une approche méthodologique et une approche chronologique.

Relire

Relisez toujours à la fin de la rédaction, afin d’éliminer les non sens et les coquilles qui se sont glissées.

En savoir plus

FAQ

Qu'appelle-t-on état de l’art ?

Il s’agit d’une partie du mémoire qui présente de manière non exhaustive les connaissances autour du sujet d’étude. Encore appelé revue de littérature, l’état de l’art fait partie des composantes les plus importantes d’un mémoire de fin d’études.

Comment structurer l’état de l’art ?

Il existe trois principales approches qui permettent de présenter l’état de l’art dans un mémoire. La première approche consiste à faire une présentation thématique, en fonction des ouvrages étudiés. La deuxième approche consiste à faire une présentation méthodologique, en considérant les méthodes et les courants de pensée des différents auteurs. La troisième approche quant à elle consiste à faire une présentation chronologique, partant des faits les plus anciens vers les faits récents.

Comment mettre en œuvre l’état de l’art d’un sujet ?

La première chose à faire est de définir les mots clés du sujet de mémoire. Ensuite, il est recommandé de formuler la problématique, afin d’identifier clairement le problème que pose le sujet. Une fois le problème identifié, commence la recherche bibliographique dont le but est de trouver des ouvrages d’auteurs ayant traité des questions similaires. Après cette recherche bibliographique, la rédaction effective de l’état de l’art peut débuter en considérant les approches de structuration évoquées plus haut.

Puis-je obtenir de l’aide dans la rédaction de mon état de l'art ?

Memoredaction est une agence de rédaction en ligne disposée à vous accompagner dans la rédaction de l’état de l’art de votre mémoire. Les experts se chargeront de rédiger cette importante partie en suivant les exigences de votre établissement.
Ne manquez rien ! Guides, outils et astuces directement dans votre boîte mail !
Soyez toujours à jour avec nos ressources académiques exclusives : plus de 100+ guides, matériel utile et newsletters régulières.

    Votre adresse e-mail

    Rédacteur - Memoredaction

    Coucou ! Vous y trouverez toutes les informations utiles sur la rédaction académique. Découvrez nos articles et nos guides. Nous vous aiderons à élaborer des mémoires et des travaux universitaires de qualité.

    Amélie Desmet
    Blogueuse créative

    Nos avis client

    5-stars-white

    Évaluation 4,6/5 par 24 000 étudiant(e)s