Comment faire une liste des abréviations dans un mémoire ?

Lors de la rédaction d’un mémoire, il arrive d’utiliser des termes techniques et des mots clés appartenant au jargon de la discipline. Il existe également des expressions assez longues qu’il n’est pas toujours évident d’écrire totalement. C’est pourquoi il est recommandé d’utiliser de temps à autre des abréviations. Pour faciliter leur compréhension, un tableau expliquant la liste des abréviations et la liste des acronymes est dressé au début du mémoire.

Confiez la rédaction de vos contenus à des professionnels

Rédaction de mémoires

Rédaction de thèses

RĂ©daction de rapports

Correction de textes

RĂ©daction de dissertations

+ 150 rédacteurs correcteurs disponibles
'

Généralités sur la liste des abréviations

Le dictionnaire définit l’abréviation comme étant un procédé graphique qui consiste à retrancher des lettres d’un mot afin de le raccourcir pour écrire plus vite, ou alors pour économiser de l’espace. En d’autres termes, c’est un nouveau mot formé à partir d’un mot existant.

En général, il est très courant d’utiliser des abréviations. En effet, il n’est pas toujours évident d’écrire de longs mots et de manière répétitive. Étant donné que ce document a également une fonction pédagogique, il est important de dresser une table des abréviations du mémoire.

Quel est le rôle de la liste des abréviations dans un mémoire ?

De prime abord, il convient de dire qu’il existe des centaines, voire des milliers d’abréviations en fonction des disciplines. Le premier objectif de cette table, c’est de permettre aux lecteurs de comprendre le sens des mots abrégés. Un lecteur quelconque qui lit un projet de fin d’études en droit aura de la peine à bien comprendre le document et plus particulièrement le vocabulaire spécifique. La liste des abréviations constitue ainsi un repère pour élucider les zones d’ombre.

D’autre part, il faut dire que les acronymes dans un mémoire facilitent la lecture et la compréhension. Il peut être parfois ennuyeux et difficile de lire des phrases interminables avec des mots et expressions trop longs. Pour faciliter cette lecture, il est indispensable de faire des abréviations et de dresser par la suite une liste.

Où placer la table des abréviations ?

La liste des abréviations automatique sur Word fait partie des sections liminaires du mémoire. Elle est parmi les parties numérotées en chiffres romains. En général, elle se place tout juste après le sommaire et avant la liste des tableaux, photos et figures.

Quand faut-il utiliser la liste des abréviations ?

Il convient de dire dans un premier temps que contrairement Ă  l’abstract, Ă  l’introduction ou encore Ă  la conclusion qui sont des parties obligatoires, la table des abrĂ©viations est facultative. Cependant, elle est très importante pour les raisons que nous avons Ă©voquĂ©es plus haut. De ce fait, il faut dresser cette section lorsque le document contient des mots et des expressions assez complexes.

Différence entre glossaire et liste des abréviations

Ces deux expressions sont assez proches. La différence fondamentale entre le glossaire et la liste des abréviations, c’est que la dernière se contente d’expliquer les mots contractés et autres acronymes, tandis que le glossaire donne des explications sur des termes spécialisés et techniques.

Comment utiliser les abréviations dans un mémoire ?

L’utilisation des abréviations dans un mémoire ne se fait pas au hasard. Il faut d’ailleurs noter qu’il existe celles qui sont considérées comme étant conventionnelles, et d’autres qui ne le sont pas.

De manière simple, les abréviations non conventionnelles sont celles que l’on crée soi-même à partir de la racine du mot. Sans doute, lorsque vous prenez des notes de cours, il y a des mots que vous raccourcissez, soit pour écrire plus vite, soit pour gagner de l’espace. En général, ces abréviations ne sont pas toujours faciles à déchiffrer par des tiers, car elles ne sont pas universelles. Parmi celles non conventionnelles, on a par exemple :

  • CM – pour dĂ©signer un “cours magistral” ;
  • Bur. – pour dĂ©signer le bureau ;
  • Fabr. – pour dire fabricant etc.

D’autre part, on a des abréviations conventionnelles et quasiment connues de tous. Dans ce régistre, on a des termes tels que ONU, OMS, Mme, Mlle qui ont une portée plus ou moins universelle. D’autres par contre sont spécifiques à certaines disciplines.

  • En droit, on a l’abrĂ©viation “art” qui dĂ©signe l’article ;
  • En sciences, on a l’abrĂ©viation “kg” qui signifie kilogramme ;
  • En marketing, on a l’abrĂ©viation “ROI” qui dĂ©signe le retour sur investissement (return on investment).

Normes APA en matière d’abréviation

Dresser une liste des abréviations du mémoire nécessite le respect des normes APA (American Psychological Association) en la matière. Voici quelques-unes des exigences de cette norme :

  • 1
    Utiliser des abréviations pour des termes qui reviennent plusieurs fois dans le document : Il n’est pas nécessaire d’intégrer des mots qui ont été utilisés une ou deux fois. Prenez uniquement en considération celles répétées et pertinentes.
  • 2
    Intégrer des abréviations courantes dans le domaine d’études : Selon les normes APA, il faut intégrer des abréviations universellement connues dans votre domaine d’études.
  • 3
    Éviter les abréviations confuses : Certaines ont plusieurs significations. Pour ne pas induire les lecteurs en erreur, il est recommandé de ne pas abréger de tels mots, et de les écrire en intégralité.
  • 4
    Ne pas utiliser des abréviations dans les titres : Selon les normes APA, il est interdit d’insérer des abréviations dans un titre ou un sous-titre. Contentez-vous de les utiliser dans le corps de texte.
  • 5
    Définir les mots abrégés lors de la première utilisation : Avant de dresser cette liste, il est important de définir les mots abrégés lors de leur première utilisation. Cela permettra au lecteur de lire le document avec plus de fluidité.
  • 6

    Utiliser les abrĂ©viations de manière raisonnable : Il n’est pas conseillĂ© d’abrĂ©ger un mĂŞme mot de manière abusive. Vous pourrez dans certains cas les Ă©crire de manière intĂ©grale. La proportion d’acronymes dans votre document se doit d’être raisonnable.

Le respect des règles et normes APA est important. Nous vous recommandons par ailleurs de bien respecter les règles spécifiques dans votre domaine d’études.

Les abréviations populaires dans le mémoire

L’utilisation des abréviations dans un mémoire est tout à fait normale dès lors que les règles APA sont bien respectées. Il en est de même pour les rapports de stage, et même pour des thèses de doctorat. Il existe celles qui sont spécifiques à la discipline, et d’autres qui ont une portée un peu plus générale.

Nous vous proposons dans cette section une liste des abréviations du mémoire les plus employées. Elles ne concernent pas une discipline en particulier, mais peuvent s’appliquer à tous les domaines d’étude.

10 abréviations les plus populaires et fréquentes

La liste d’abréviations qui va suivre n’est pas exhaustive, car il en existe plusieurs autres que l’on peut utiliser dans un mémoire ou une thèse, quelle que soit la discipline. Ainsi, nous avons :

  • 1

    etc. : cette abrĂ©viation est faite pour dĂ©signer le mot “et cetera” qui veut dire ainsi de suite. On l’utilise gĂ©nĂ©ralement lorsqu’on Ă©numère un ensemble de choses non exhaustif.

  • 2
    NB : signifie “notez bien” et est utilisée pour donner quelques précisions sur un fait.
  • 3

    et al. : généralement, cette abréviation signifiant “et autres” est utilisée lorsqu’on cite plusieurs auteurs.

  • 4

    vol. : signifie volume et est très utilisée lorsqu’on présente des sources bibliographiques.

  • 5

    chap. : elle signifie simplement chapitre.

  • 6

    ss.dir. : cette abréviation signifie “sous la direction de”. Elle permet de présenter par exemple le directeur de thèse.

  • 7

    fig. : c’est l’abréviation conventionnelle utilisée pour désigner une figure.

  • 8

    pp. : on signifie “pages” et est généralement utilisée dans la bibliographie.

  • 9

    dr. : c’est l’abrĂ©viation reconnue pour parler d’un docteur.

  • 10

    vs. : “versus” ou encore “contre”. On permet de faire la comparaison entre 2 éléments.

Il existe de nombreuses autres acronymes pareilles qui peuvent être utilisés dans tous les mémoires.

Quelques exemples d’abréviations spécifiques

De la même manière qu’il existe des abréviations avec une portée plus ou moins générale, on distingue également celles spécifiques à certains domaines d’étude.

Domaine technique

La plupart des abréviations dans le domaine technique sont en anglais à la base. Voici quelques exemples :

  • AMDEC : Analyse des Modes de DĂ©faillance, de leurs Effets et de leur CriticitĂ© ;
  • ISO : International Organization for Standardization (Organisation Internationale de Normalisation) ;
  • BIM : Building Information Modeling (ModĂ©lisation des Informations du Bâtiment) ;
  • PLC : Programmable Logic Controller (Automate Programmable Industriel) ;
  • FMEA : Failure Modes and Effects Analysis (Analyse des Modes de DĂ©faillance et de leurs Effets) ;
  • HVAC : Heating, Ventilation, and Air Conditioning (Chauffage, Ventilation et Climatisation) ;
  • DOE : Design of Experiments (Plan d’ExpĂ©riences).

Domaine médical

Voici une liste des abréviations médicales :

  • TA : Tension ArtĂ©rielle ;
  • USI : UnitĂ© des Soins Intensifs ;
  • IRM : Imagerie par RĂ©sonance MagnĂ©tique ;
  • IMC : Indice de Masse Corporelle ;
  • VIH : Virus de l’ImmunodĂ©ficience Humaine ;
  • RCP : RĂ©animation Cardiopulmonaire ;
  • ANSM : Agence nationale de sĂ©curitĂ© du mĂ©dicament et des produits de santĂ©.

Exemples d’abréviations en informatique

Ci-dessous, une liste des abréviations en informatique :

  • IA : Intelligence Artificielle ;
  • ROM : Read Only Memory ;
  • UCT : UnitĂ© Centrale de Traitement ;
  • DVD : Digital Versatil Disc ;
  • DNS : Système de Noms de Domaine ;
  • HTTP : Hypertext Transfer Protocol ;
  • USB : Universal Serial Bus.

Domaine des organisations

Dans le domaine des organisations, on a des abréviations telles que :

  • ONU : Organisation des Nations Unies ;
  • OMS : Organisation Mondiale de la SantĂ© ;
  • PNUD : Programme des Nations Unies pour le DĂ©veloppement ;
  • OTAN : Organisation du TraitĂ© de l’Atlantique Nord ;
  • UE : Union EuropĂ©enne ;
  • FMI : Fond MonĂ©taire Internationale ;
  • ONG : Organisation Non Gouvernementale.

Exemples d’abréviations d’expressions courantes

  • c.-Ă -d. : c’est-Ă -dire ;
  • BTS : Brevet de Technicien SupĂ©rieur ;
  • Mme : Madame ;
  • PV : Procès Verbal ;
  • TGV : Train Ă  Grande Vitesse ;
  • Etc : Et cetera ;
  • Apr.-J.-C. : Après JĂ©sus-Christ.

Comment élaborer une liste des abréviations sur Word ?

Il est possible de créer de manière semi-automatique une liste des abréviations dans le logiciel Word. C’est une technique qui permet de gagner en temps, et d’éviter le plus d’erreurs possibles. Nous vous recommandons de le faire lorsque la rédaction du document est terminée. Toutefois, si ce n’est pas le cas, il est possible de faire une mise à jour de la table des abréviations sur Word une fois la rédaction terminée.

  1. Dans un premier temps, vous devrez vous rendre dans l’onglet « Références ». On le trouve dans la barre supérieure du logiciel.
  2. Une fois cela fait, cliquez sur l’icône intitulée « Index ».
  3. Puis prenez l’option « InsĂ©rer une table d’abrĂ©viations ». Le logiciel vous demandera alors de sĂ©lectionner celles que vous souhaitez intĂ©grer dans votre liste. Nous vous recommandons de sĂ©lectionner ces mots Ă  l’avance et de les marquer. Cela facilitera votre repĂ©rage plus tard.
  4. Une fois terminé, cliquez sur « OK » afin de générer cette table.

À défaut d’utiliser cette technique, vous pouvez créer votre liste d’abréviations en mode manuel en quelques minutes. Identifiez bien la page où vous souhaitez créer la liste, puis allez dans l’onglet « Insertion » et cliquez sur « Tableau ». Nous vous recommandons de créer deux colonnes et autant de lignes que possible. Une fois cela fait, remplissez le tableau en mettant chaque abréviation dans une colonne et la signification dans la deuxième colonne.

Quelques erreurs courantes à éviter dans la liste des abréviations

Comme vous le savez, la liste des abréviations n’est pas une partie obligatoire du mémoire, mais il est très important de la faire. Cependant, il y a des règles à respecter et des erreurs à éviter pour une liste correcte. Dans le tableau qui suit, nous vous présentons le top 7 des erreurs à éviter.

Erreur Description
Abréviations non définies Tous les acronymes à intégrer dans le document et dans la liste des abréviations doivent être définies. Nous vous recommandons de définir chaque terme dès la première utilisation. Une fois cela fait, il n’est plus nécessaire de la redéfinir plus tard.
Spam Il est déconseillé d’utiliser les abréviations de manière abusive. Utilisez-les dans le texte de manière proportionnelle et rationnelle.
Utilisation des abréviations non reconnues Selon les normes APA, vous n’êtes pas autorisé à insérer n’importe quelle abréviation dans le document. Assurez-vous que celles que vous avez intégrées sont admises dans votre domaine d’études.
Définition erronée Certaines personnes confondent l’abréviation de certains mots ou alors leur explication. Alors pour chaque mot abrégé, veillez à utiliser la bonne formule, mais aussi la bonne définition.
Omission Toutes les abréviations contenues dans le document doivent être intégrées à la liste. De ce fait, pensez à lire et à relire votre liste une fois terminée.
Incohérence Pour un même mot, il n’est pas normal d’avoir des abréviations différentes. Alors, assurez-vous de bien harmoniser les mots que vous abrégez en utilisant la formule correcte.
Mauvais emplacement de la liste La liste se situe toujours parmi les parties liminaires du mémoire, bien avant l’introduction. Elle se place en général après le sommaire, mais avant la liste des tableaux et figures.

Dans un mémoire, il est quasiment impossible de ne pas utiliser les abréviations. Cependant, il est important de ne pas les utiliser à tort et à travers. Souvenez-vous que chaque mot abrégé doit être défini dès la première utilisation, afin de permettre au lecteur de comprendre plus vite de quoi il s’agit. Il y a de nombreuses erreurs à éviter lorsqu’on élabore cette section, alors faites bien attention.

En savoir plus

FAQ

Qu’appelle t-on liste des abréviations ?

Il s’agit d’une liste qui consigne l’ensemble des abréviations et acronymes utilisés dans un document. En général, cette liste se situe au début du mémoire, et permet aux lecteurs de comprendre les mots et expressions difficiles utilisés dans le document.

Comment les abréviations sont-elles présentées dans un mémoire ?

L’utilisation des abréviations dans le mémoire se fait suivant les règles APA. Selon ces normes, il faut uniquement les intégrer universellement connues dans votre domaine d’études. Dès la première utilisation, chaque mot abrégé doit être défini de manière correcte. Par ailleurs, l’utilisation des acronymes dans les titres est proscrit et il faut absolument éviter de les utiliser de manière abusive dans le texte.

Comment faire lorsqu’il y a des abréviations en français et en anglais ?

Dans de tels cas, vous pouvez créer une liste pour les mots en français, et une deuxième liste pour les mots en anglais.
Ne manquez rien ! Guides, outils et astuces directement dans votre boîte mail !
Soyez toujours à jour avec nos ressources académiques exclusives : plus de 100+ guides, matériel utile et newsletters régulières.

    Votre adresse e-mail

    RĂ©dacteur - Memoredaction

    Coucou ! Vous y trouverez toutes les informations utiles sur la rédaction académique. Découvrez nos articles et nos guides. Nous vous aiderons à élaborer des mémoires et des travaux universitaires de qualité.

    Amélie Desmet
    Blogueuse créative

    Nos avis client

    5-stars-white

    Évaluation 4,6/5 par 24 000 étudiant(e)s